Résumé du livre :
Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le « Plan A ».

Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le « Plan B ». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental.

Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le « plan C ».

L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors…

L’heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables.

Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..?

Mon avis :
Voilà comment débute ce livre :

« Est-ce que, si j’avais su ce qui allait se passer, je les en aurais empêchés ?
Je ne sais pas. Pire, je ne veux pas savoir !
Parce que savoir, ça aurait été forcément faire un choix.
Comment aurais-je pu ?
Est-ce d’ailleurs avoir le choix que de devoir choisir entre le pire et … le pire ?
Vous, vous allez bientôt savoir, alors vous me direz ce que vous, vous auriez fait ! »

Autant dire que nous sommes rapidement mis dans le bain. Cette lecture va nous impliquer du début à la fin pour apporter une réponse à la question que nous pose gentiment Corinne (Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..?) !

Les ingrédients sont choisis avec précision :

  • Balbeck, un petit village du Vercors
  • une ambiance festive (les fêtes de Noël)
  • un événement lourd de sens
  • une famille soudée
  • des plans « A », « B », et « C »
  • des décisions lourdes de sens
  • un dénouement poignant

On mixe le tout et on en fait un « thriller » « psychologiquement atypique » qui ressemblerait presque à un huis clos familial.

En suivant cette famille soudée, dans des choix de carrière et de vie dont le seul but est de respecter les plans (car il faut anticiper l’inévitable), nous allons comprendre pourquoi ceux-ci ont été élaborés. Des décisions vont s’imposer et des choix vont devoir être faits.

Au fil des pages, l’intrigue prend tout son sens, les situations s’éclaircissent, les rôles des uns et des autres se mettent en place et, comme je le disais plus haut, les ingrédients sont choisis avec précision pour nous emmener EXACTEMENT là où, nous lecteur, allons devoir prendre position.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture qui sonne juste : les dialogues sont simples et placés, l’univers est très visuel, les références aux chansons d’une certaine époque nous replongent en enfance, le final est poignant et on se sent obligé de prendre parti.

Je me suis fait la réflexion suivante : les personnages auraient pu être plus étoffés, tant leurs histoires, leurs secrets nous auraient tenus en haleine (et ainsi le livre aurait pu faire facilement 50 à 70 pages de plus pour notre plaisir)… et en même temps, ce que Corinne nous en dit est largement suffisant pour servir cette histoire.

Corinne Martel signe ici son premier livre et franchement, il est réussi. En repensant à cette lecture, en relisant certains passages, cela m’a fait oublier son format court.

Si vous voulez passer un bon moment de lecture, avec une plume fraîche et efficace, avec une intrigue touchante et poignante sur fond de « huis clos » familial, alors n’hésitez pas à le lire.

Si vous souhaitez en discuter, n’hésitez pas non plus !

Un mot sur l’auteur : Corinne MARTEL
source : http://www.is-ebooks.com/auteur/76/Corinne%20MARTEL

Corinne Martel est née à Paris en 1969. Élève précoce, elle apprend très tôt à lire et prend goût à la littérature, la poésie, la création et le divertissement de l’esprit.

Passionnée par l’écriture, elle est rapidement remarquée puis récompensée de nombreuses fois pour ses essais en poésie et littérature.

Après avoir réalisé ses études et obtenu ses diplômes dans un institut supérieur de gestion et de commerce, Corinne Martel embrasse une carrière orientée dans les jeux vidéos et activités pour enfants qu’elle exerce toujours à l’heure actuelle.

Fascinée par la littérature imaginaire, elle décide non sans talent de s’inspirer de ses expériences ludiques pour écrire son premier roman, « Et tu vis encore » (IS Edition, collection « Sueurs glaciales », 2016), un thriller énigmatique doté d’un suspense et scénario à couper le souffle qui laisse entrevoir une carrière prometteuse.

2 thoughts on “Et tu vis encore”

  1. Si je n’avais pas déjà acheté ce livre, je l’aurais fais. Mais je suis venue lire cette chronique dans l’espoir de trancher entre deux livres. L’inconvénient d’en acheter plusieurs en même temps, c’est que pour choisir lequel ouvrir en premier, c’est un calvaire. Heureusement, j’ai une grosse envie de découvrir ce roman maintenant 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *